LES CONSIGNES A RESPECTER SUR LE TERRAIN

L’aéromodélisme est une activité qui peut être dangereuse pour le modéliste et les tiers si celui-ci ne suit pas certaines consignes de mise en œuvre et vol des aéromodèles. Celles-ci sont stipulées dans notre REGLEMENT INTERIEUR que tout adhérent du CARS doit connaitre, respecte et signe.

En voici les points importants :

  • Etre à jour de sa licence FFAM.
  • Pour les pilotes de nationalité étrangère, leur licence sera demandée ou a minima une attestation en responsabilité civile.
  • lire et respecter le protocole dgac n° 8228
  • Nombre maxi d’aéromodèles pouvant voler ensemble est fixé à 4 pour les avions, 1 pour les hélicoptères et 1 pour les jets. Le nombre peut être exceptionnellement modifié si les pilotes concernés se sont concertés (meeting, etc).
  • Faites une check-list de votre modèle et avant la mise en route de votre moteur vérifier si :
    • bonne mémoire modèle sélectionnée
    • vos commandes sont libres et dans le bon sens,
    • fixation moteur et hélice
    • modèle attaché (sangle ou un aide)

Le montage, le plein en carburant et le contrôle des aéromodèles s’effectue sur la zone située le long des barrières avec les tables disponibles.

  • Si un aéromodèle rencontre des difficultés de démarrage persistant, le modéliste cèdera son tour au suivant, et effectuera son vol apres celui-ci.
  • Lors du démarrage des aéromodèles, faites vous aider par un tiers, réglage du moteur face à la piste sur les zones de démarrages à l’entrée des taxiways.
  • Les points fixes moteurs s’effectuent sur le taxiway, avion en direction de la piste, de manière à ce qu’aucune personne ne se situe devant ou sur les cotés de l’aéromodèle.
  • Pour les jets, la mise en route se fait en début de taxiway, face au vent et le matériel de sécurité préalablement disposé (extincteur co2)
  • Pour les hélicoptères, la mise en rotation des pales n’est autorisée qu’à partir de la piste en herbe et sur la zone de stationnaire.
  • L’accès à la piste des aéromodèles se fait par les taxiways.
  • Les pilotes se tiennent dans la zone «pilote », lorqu’ils sont plusieurs.
  • L’utilisation des helicoptères, modèles en dépron – EPP, drones est soumis aux mêmes obligations que les autres modèles, notamment sur les respects de la zone d’évolution et de la zone «pilote ».
  • Le retour au parking se fait via le taxiway et la coupure moteur est effectuée a l’entrée de celui-ci (coté piste), de manière a ne pas diriger l’aéromodèle moteur en marche vers le public.
  • -Le survol des parkings, taxiway, des zones pilote et public ainsi que la route est formellement interdit. L’espace de vol est devant la piste.
  • -Chaque pilote doit avertir à haute et intelligible voix ses collègues lorsque :

            -il doit se rendre sur la piste.

            -il souhaite décoller.

            -il souhaite atterrir (un avion en approche est prioritaire sur les autres).

            -un problème apparaît en vol.

  • Je compte sur l’engagement de tous pour appliquer ces consignes de sécurité indispensables à la sereine continuation de notre hobby.

Ces consignes ne sont pas exhaustives.

  •                             Le civisme et le bon sens doivent s’appliquer avant toute action.

D’avance merci pour votre entière implication.

plan_terrain

Depuis 15 ans, aucun incident ne fut à déclarer cela grâce à l'implication de tous !!L'aéromodélisme est une activité qui peut être dangereuse pour le modéliste et les tiers si celui-ci ne suit pas certaines consignes de mise en œuvre et vol des aéromodèles. Celles-ci sont stipulées dans notre REGLEMENT INTERIEUR que tout adhérent du CARS doit connaitre, respecte et signe.......

Notre espace de vol est situé sur un aérodrome, notre association signe tous les ans le protocole d'accord n° 8228 avec la DGAC qui règlemente son utilisation dont voici les points importants :

Les évolutions des aéromodèles s'inscriront dans un volume situé à une distance de 200 mètres au Nord-Ouest de la piste et décrit ci-après à titre indicatif :- Point de référence : 49° 39' 40 '' Nord - 005° 02' 00'' Est- Limites latérales : rectangle de 200m sur 300m (voir plan joint).- Limite verticale inférieure : SFC.- Limite verticale supérieure : 500 pieds (150 mètres) au-dessus de la surface.

En cas d'activité dans la circulation d'aérodrome et/ou sur la piste, les évolutions des aéromodèles doivent impérativement être conduites de manière à ne jamais interférer avec la trajectoire des aéronefs concernés. Toute évolution d'aéromodèles est dans ce cas interdite au-dessus et à proximité immédiate de la piste. Pendant une activité de treuillage, le décollage et/ou l'atterrissage d'un aéronef, les évolutions des aéromodèles doivent rester strictement incluses dans le volume spécifique dédié.

En cas d'activité ULM dans la circulation d'aérodrome, les évolutions des aéromodèles doivent impérativement être conduites de manière à ne jamais interférer avec la trajectoire des ULM. Le responsable des vols du Club Aéromodélisme Roger Sommer doit veiller au strict respect de cette consigne de sécurité par les opérateurs. En cas de difficulté, il peut avoir à faire interrompre ou à stopper sans délai toute évolution des aéromodèles tant qu'une activité ULM persiste dans la circulation de l'aérodrome.

En cas de passage sur le chemin départemental situé au nord de la piste d'envol, toute manœuvre de décollage, d'atterrissage et de survol de ce chemin est interdite.

Lors de la mise en oeuvre de grands aéromodèles, un observateur aidera, par l'écoute et l'observation de la circulation aérienne environnante, les pilotes opérateurs à garantir la prévention des collisions par application des règles de l'air.

Durant les périodes de plus forte activité aérienne, une veille de la fréquence sera effectuée par les pilotes opérateurs.